Moules farcies à la Sétoise

Aujourd’hui j’avais envie de mettre à l’honneur un des plats emblématiques de ma région et faire un clin d’œil à tous mes amis Sétois, ils se reconnaîtront et peut être que d’autres le deviendront en découvrant ma recette….

J’ai du coup décidé de m’attaquer aux moules farcies, un plat excellent et comme toujours je voulais y mettre ma touche pour le rendre un peu plus « sexy ». Alors voilà ma version :

Moules farcies, mousseline de pommes de terre, tuiles de jus de moules aux herbes

Risotto de coquillettes, mousse aux deux jambons et chips de Pata negra, jus de volaille truffée

C’est bien connu, j’adore les défis, et je dois dire qu’en ce moment je suis à fond dedans, comme une envie irrépressible de faire découvrir ma passion pour la cuisine et la partager avec le plus grand nombre.

La fois dernière c’est moi qui était à l’origine d’un défi, la boite mystère.

Cette fois c’est mon ami Julien, passionné comme moi qui m’en a lancé un. Il est évident que non seulement je ne pouvais refuser, mais que je devais me montrer à la hauteur, et je dois vous dire qu’il n’a pas lésiner. Son défi, réinventer un grand classique que tout le monde connait : les coquillettes au jambon.

Je me suis donc penché sur la question, j’ai réfléchis à comment je pouvais réinterpréter ce plat tout en gardant tous ses traceurs et en essayant de le sublimer.

La blanquette de veau de ma grand-mère

Aujourd’hui j’avais envie de partager avec vous quelques trucs et astuces et vous révéler la recette de blanquette de veau que ma grand-mère nous préparait, généralement le dimanche, pour les repas qui réunissaient toute la famille. C’est un incontournable de la cuisine française, qui nécessite un peu de patience, comme tous plats mijotés, mais le résultat en vaut la chandelle, et foi de passionné toqué vous ne serez pas déçus…

Tout d’abord avant de partir tête baissée dans l’explication de la recette, je vous donne un truc que j’ai appris lors d’une rencontre avec un grand chef et qui marche non seulement à tous les coups mais aussi avec toutes les viandes (le boeuf, le veau, le porc….). Cet astuce permet à la viande d’être d’une tendreté incomparable et ce pour n’importe quelle cuisson que vous lui réserverait. Je peux vous garantir que depuis qu’on m’a donné cette astuce, à chaque fois que je cuisine une viande, je l’utilise.

Qui ne s’est jamais « casser » les dents sur un morceau de viande qui pourtant semblait être délicieux dans la vitrine et vous donnez déjà envie de filer dans votre cuisine. Bien entendu le choix du morceau rentre en jeu selon la recette que vous souhaitez préparer, mais la qualité de la viande compte aussi et malheureusement il est souvent trop tard quand on s’en aperçoit.

Tomates Rubis, mousse de poivrons à la coriandre et citron vert

Récemment j’ai été contacté par Cécile de l’agence Léonard, que j’avais rencontré lors du concours Les Talents Savéol, et qui souhaitait que je créer une recette pour mettre en valeur un produit de la fameuse coopérative : La tomate Rubis.

En effet, l’agence Léonard est en charge d’une opération promotionnelle pour la marque et a donc fait appel à moi. Je ne vous cache pas que j’étais flatté et fier.

Ni une ni deux, je me met donc au travail et lui fait quelques propositions pour enfin être d’accord sur une recette qui était à la fois simple, goûteuse et qui mettait en valeur cette tomate aux saveurs douces et sucrées.

[ Vidéo recette facile et rapide ] Comment faire une omelette qui déchire en 2mn30

LA recette facile et rapide par excellence : une omelette ! Au fromage, au jambon ou aux champignons ou les 3 … Une omelette oui mais … une omelette qui déchire … ça c’est autre chose.

La dernière fois que j’ai discuté, de cuisine bien sûr, avec mon ami Christophe, il m’ a gentiment, faute de quoi il ne m’adresserai plus la parole, demandé de lui donner ma recette ou plutôt la technique que j’ai apprise pour faire une véritable omelette de chef.

Trilogie autour du foie gras

Les fêtes de noël arrivent à grands pas, et vous retrouverez à coup sûr l’incontournable foie gras sur la table. Il est vrai que c’est une valeur sûre.

C’est en terrine qu’il vous sera généralement servi, et c’est d’ailleurs comme çà que beaucoup le préfère. C’est un classique sur nos tables de fêtes, parce qu’on a tous envie de faire plaisir à nos invités, moi le premier, en leur proposant ce que l’on ne mange pas tous les jours. Voici ma version, parce que j’avais envie de réunir sur une même assiette, différentes façons de cuisiner le foie gras (mais comme pour beaucoup de produit, il est déclinable à volonté….), mais vous pourrez en faire autrement et vous servir de la recette pour faire plusieurs assiettes.

Huitre pochée en sabayon de champagne

Qui dit Fête de fin d’année, dit forcément huîtres et foie gras. J’adore ces moments de partages, de joies et de gaieté de cette période de l’année, mais j’aime tellement partager que j’ai parfois l’impression que c’est tous les jours noël….

Effectivement, pour l’occasion, je voulais vous proposer quelque chose d’un peu différent du plateau d’huîtres (généralement servies dans une jolie barque en polystyrène…), une version chaude, à la fois simple et terriblement bon.

Velouté de potiron, crème fouettée ricotta-cumin et éclats de noix

Je suis du Sud, et si dans le Sud, il y a bien quelque chose que nous n’aimons pas c’est bien le froid…. Et pourtant l’Automne et l’Hiver sont des périodes que j’apprécie, car côté cuisine, on retrouve des produits simples à cuisiner, et on se régalera autour d’un Pot au feu, un Tajine ou une bonne soupe maison, tout simplement.

Je vous propose une recette de velouté de potiron facile à faire et très goûteuse…vous m’en direz des nouvelles.